OLI PARK

DISPOSITIF DE CREATION PARTICIPATIVE TRANSMISSIBLE POUR ET AVEC DES ADOLESCENT.E.S


Création février 2022


Dans un skate park…

Dans un skate park, une dizaine adolescents et adolescentes se sont retrouvés.

Ils et elles ont saisi leur planche mais pas que. Ils ont de 12 à 17 ans, sont initiés aux pratiques urbaines (skate/ danses urbaines/ vélo/ parcours). Ils organisent une communauté, préparent des rituels, se lancent des défis. Ils mettent en partage du savoir, ils s’observent et nous oublient.

Leur Skate Park devient, un instant, un plateau de cinéma, une scène de théâtre, un podium antique sur lequel, grâce à leurs “rides”, ils et elles tissent la toile de fond d’une jeune humanité en devenir.

L’incandescence des corps.

Dans le prolongement du dispositif Mauvais Sucre, au regard de cette expérience du tragique porté et incarné par des enfants de 5 à 7 ans, Gilles Baron poursuit ses recherches sur l’incandescence des corps au sein des communautés rassemblées.

Après les jeunes enfants place aux jeunes adolescent.te.s.

C’est dans un Skate Park, cette fois, que je souhaite rassembler de jeunes adolescent.te.s ayant une pratique régulière du skate et des cultures urbaines.

Nous expérimenterons ensemble, mettrons en partage, en corps, en mots et en musique, ce que représentent pour eux ce lieu et ces pratiques urbaines dans leur construction de jeunes adolescent.e.s.

Je souhaite avec Adrien Cornaggia auteur et dramaturge, chorégraphier et mettre en scène cette esthétique urbaine si riche. Faire de ce lieu de rassemblement, le champ d’expérimentation des toutes premières fois. C’est un lieu à la fois initiatique, un lieu de refuge, de défis, de défaites et de victoires. Faire vibrer l’intériorité ardente des corps qui se construisent à l’abri de nos regards.